Dans la presse

"Comment les entreprises gèrent la diversité?"

Vu sur le blog: Savoir ou se faire avoir; de Sami Aldeeb Abu Sahlieh (22 juillet 2012).

Lire le commentaire


"Le Cefrelco, nouvel opérateur d'expertise laïque sur le religieux".

Vu sur le blog: Religion et laïcité, Protestantisme Evangélique, République et Diversité; de Sébastien Fath (29 juin 2012).

Lire le commentaire


La Religion et ses effets au sein des entreprises : le Cefrelco, acteur majeur du débat.

Vu sur l'Express.fr « Religion : les entreprises nepeuvent plus faire l'autruche » (29 mars 2012).

Le Président du Cefrelco, Jean-Luc Pouthier, constate que « les entreprises sont laissées à elles-mêmes, d'autant que les syndicats sont mal à l'aise avec ces problèmes entre salariés ». Jean-Luc Pouthier a approfondi les thèmes abordés dans cet article lors de son intervention le 3 avril 2012 au XXIIIème Congrès HR (Human Ressources), la principale manifestation professionnelle consacrée aux Ressources humaines.


La communication interne à l'écoute.

Vu dans les Cahiers de la Communication interne, revue semestrielle de l'AFCI (Association française de la Communication interne).

Sophie Gherardi, directrice du Cefrelco, a accordé un entretien approfondi. Le thème de cette interview est à la fois simple et vaste : le fait religieux dans l'entreprise. Depuis une quarantaine d'années, en France, on s'est habitué à considérer les religions comme une affaire intime dont il convient de parler le moins possible. Or, parmi les générations les plus jeunes, cette discrétion tend à être remise en cause. Les croyants veulent pouvoir afficher leurs convictions et faire respecter leurs pratiques. Les entreprises, confrontées à ces affirmations, parfois à ces exigences, doivent s'informer de ce que dit le droit. Et là, les surprises commencent... Disponible dans le numéro de juillet.


Conseils pratiques de Jean-Luc Pouthier, fondateur du Cefrelco, sur la question de la diversité religieuse sur le lieu de travail.

Vu sur l'Express.fr  « Un tabou règne sur la question de la religion en entreprise » (17 avril 2012).

« Exigences alimentaires à la cantine, refus de serrer la main d'une femme, port d'un signe vestimentaire ostensible... Les managers sont désormais confrontés à l'expression de la diversité religieuse sur le lieu de travail.

Les chefs d'entreprise sont aujourd'hui confrontés à des demandes liées à la diversité religieuse: aménagement d'horaires pour le jeûne, salles de prière... Quelles réponses apporter ? 

Le plus souvent, l'appartenance religieuse s'exprime en entreprise par le port de signes vestimentaires distinctifs, ou par des demandes liées à des pratiques rituelles. Un salarié ou une salariée vient au bureau en portant une kippa ou un foulard, ou souhaite dégager du temps et s'isoler pour prier. Ces manifestations de la croyance religieuse sont parfois plus difficiles à gérer que les questions de nourriture à la cantine, par exemple. Pour les managers, il s'agit alors d'éviter toute décision qui pourrait être interprétée comme une pratique discriminatoire ». 

Lire l'article