Le comité scientifique

Apporter un regard neuf à l'étude du fait religieux est l'une des principales missions du Cefrelco. Pour ce faire, l'association s'est dotée d'un comité scientifique chargé d'accompagner sa réflexion stratégique et de concourir à l'orientation de ses travaux.

François Rachline préside ce Comité scientifique.


François Rachline

Essayiste et romancier, professeur d'économie à Sciences Po (Paris), il est actuellement le conseiller spécial du président du Conseil économique, social et environnemental, Jean-Paul Delevoye. Il a précédemment dirigé deux think tanks -  Droit de Suite (1995-2005) et l'Institut Montaigne (2009-2010) - et la société Sciences Po Développement (expertise et conseil) qu'il a lancée (2004-2009). François Rachline est aussi expert auprès de BFM Radio/TV. Il est l'auteur de très nombreux livres et articles, parmi lesquels La Loi intérieure (Hermann, 2010), D'où vient l'argent ? suivi de Pour une Banque centrale mondiale (Hermann, 2006 et 2011), et d'une trilogie romanesque mythologique parue chez Albin Michel (2002-2005), traduite en plusieurs langues et reprise en Point Seuil sous le titre Le Châtiment des dieux (2006-2008).

Autour du projet du Cefrelco, François Rachline a rassemblé cinq personnalités aux profils variés qui apporteront leur expérience et leurs idées.

Jean-Michel David

Professeur émérite d'Histoire romaine de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est membre de l'UMR 8210 Anthropologie et Histoire des mondes antiques (CNRS-EHESS-EPHE-Paris 1). Il est membre de divers comités scientifiques et notamment du conseil scientifique de l'Institut de droit romain de l'Université Paris II. Agrégé d'Histoire et ancien membre de l'École française de Rome, il a été professeur à l'Université de Strasbourg et président de la Société des Professeurs d'Histoire ancienne de l'Université. Les livres et articles qu'il a publiés portent sur l'Histoire politique, sociale et culturelle de la Rome antique, particulièrement de la République.

Souleymane Bachir Diagne

Ancien élève de l'École Normale Supérieure de la rue d'Ulm, agrégé et docteur en philosophie. Ses travaux s'inscrivent dans les domaines de l'histoire de la logique, de la philosophie, en particulier dans le monde islamique et en Afrique. Dans le domaine de la philosophie islamique, il est l'auteur d'un livre d'introduction à l'œuvre du poète et philosophe Muhammad Iqbal : Islam et société ouverte, la fidélité et le mouvement dans la pensée de Muhammad Iqbal (Maisonneuve & Larose, 2001). Ses plus récents ouvrages sont Léopold Sédar Senghor : l'art africain comme philosophie (Riveneuve Editions, 2007), Comment philosopher en Islam ? (Panama, 2008), et Bergson postcolonial, L'élan vital dans la pensée de Léopold Sédar Senghor et de Mohamed Iqbal (Éditions du CNRS, 2011).

Rita Hermon-Belot 

Historienne, spécialiste de la pluralité religieuse, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), directrice du Centre d'études interdisciplinaires des faits religieux (CEIFR- CNRS). Elle a mis en place et dispense depuis 2001 le séminaire « Histoire de la liberté des cultes » qui aborde l'histoire religieuse et politique française sous l'angle de la pluralité religieuse en considérant ensemble le statut et le destin des différentes confessions présentes dans l'ensemble français et les effets de leur évolution sur l'ensemble. Rita Hermon-Belot est l'auteur de  nombreux articles et ouvrages dont L'émancipation des juifs en France (Que-sais-je? P.U.F, 1999) et L'abbé Grégoire, la politique et la vérité (avec Mona Ozouf,Seuil,  2000)

Philippe Portier

Directeur du Groupe sociétés, religions, laïcités (GSRL- CNRS) et directeur d'études à l'École pratique des hautes études (EPHE) où il occupe la chaire « Histoire et sociologie des laïcités ». Il est également professeur à Sciences-Po Paris où il enseigne, en Master, la théorie politique. Ses recherches portent principalement sur la sociologie et la philosophie de la laïcité française, la sociologie du catholicisme et  la théorie de la démocratie. Membre des comités éditoriaux des Archives en sciences sociales des religions et de Teoria e cultura, il dirige aux Presses Universitaires de Rennes deux collections, « L'Univers des normes » et « Sciences des religions ». Il a également publié de nombreux articles et livres dont Pluralisme religieux et citoyenneté (dir. avec M. Milot et J.P. Willaime, PUR, 2009) et Droit, éthique et religion. De l'âge théologique à l'âge bioéthique (dir. avec B. Feuillet,Bruylant, 2011).


Antoine Sfeir

Directeur des Cahiers de l'Orient, il préside également le Centre d'études et de réflexions sur le Proche-Orient, professeur en relations internationales au CELSA. De 1968 à 1976, il est coresponsable du service étranger du quotidien francophone libanais L'Orient-Le Jour. Il est victime, en 1976, d'un enlèvement pendant la guerre du Liban. Jusqu'en 1989, il est journaliste à La Croix et au Pèlerin. Il est également un collaborateur du journal Le Point, du Quotidien de Paris, de L'Événement du jeudi, ainsi que des revues Études, Esprit, Afrique et Asie Moderne et Politique Internationale. Il est consultant de diverses émissions radio (Europe 1) ou télévisées (i Télé) sur les thèmes tournant autour de l'islam et du monde arabe. Il a notamment publié, Brève histoire de l'islam à l'usage de tous (Bayard, 2007), Les islamismes d'hier à aujourd'hui (Éditions Lignes de repères, 2007), Al-Qaïda menace la France (Le Cherche Midi, 2007), Vers l'Orient compliqué (Grasset, 2008), Dictionnaire géopolitique de l'islamisme (Bayard Centurion, 2009).